Ascension Dionysienne

La crise du Covid-19 continue de secouer la planète trail, avec peut être le bout du tunnel en perspective d’ici le mois de juin. Le point sur la situation et les perspectives.

Le bout du tunnel ?

Après une année trail 2020 réduite comme peau de chagrin, le premier semestre 2021 a démarré sur les mêmes bases, mais laisse depuis peu entrevoir une sortie de crise d’ici fin juin. L’état d’urgence sanitaire déclaré par décret le 14 octobre dernier, puis prolongé jusqu’au 16 février 2021, a été prolongé jusqu’au 1er juin 2021, interdisant, sauf dérogation, les manifestations sportives sur la voie publique jusqu’à cette date. Le gouvernement a dévoilé vendredi 30 avril sa stratégie de sortie de crise.

Une reprise progressive en 4 étapes

4 étapes progressives entre le 3 mai et le 30 juin, conditionnées à l’évolution de la situation sanitaire, au respect des jauges et des protocoles adaptés à chaque lieu et activité, et avec une adaptation locale possible. A partir de la 4e étape prévue le 30 juin, les évènements de plus de 1000 personnes devraient être à nouveau autorisés, avec pass sanitaire.

Covid-Reouverture-Etape-1Covid-Reouverture-Etape-2 Covid-Reouverture-Etape-3 Covid-Reouverture-Etape-4Covid-Pass-Sanitaire

Pour le trail, le plan prévisionnel du gouvernement pour le déconfinement prévoit les dispositions suivantes :
  • A partir du 19 mai, 50 participants maximum (toutes catégories confondues).
  • A partir du 9 juin, 500 participants dans la limite de 2 500 participants (pass sanitaire au delà de 1000).
  • Pour la pratique sportive en extérieur, mais hors compétition, ce sera par groupe de 10 personnes au 19 mai, 25 personnes au 9 juin et sans limitation au 30 juin.

Annulations et reports

Les organisateurs ont ainsi du annuler ou essayer de reporter leurs évènements, une part d’entre eux regrettant que des adaptations et une lecture plus fine des protocoles très rigoureux proposés ne soient pas pris en compte localement. En effet en théorie le Préfet de département dispose de pouvoirs relatifs à l’organisation de manifestations sur la voie publique, mais en pratique les mesures nationales générales édictées par l’état d’urgence sanitaire sont, sauf exceptions, appliquées sur l’ensemble du/des territoire(s), DOM-TOM compris.

Plusieurs grands évènements ont ainsi déjà été annulés, à commencer par la Pastourelle qui devait accueillir les championnats de France de trail, qui a été remplacée par le Trail du Petit Ballon le 26 septembre à Rouffach. Le championnat de France de course en montagne prévu le 6 juin à Ancelle a été reporté au 12 septembre 2021. Le Trail des Tranchées, le Trail des Piqueurs, le Trail du Kreiz Breizh, le Trail des 2 Amants, le Trail des Citadelles, Entre Dunes et Bouchots, le Trail Sainte Victoire, l’Argeles Nature Trail, le RaDicAtrAiL, le Bretagne Ultra Trail, le Trail Natura Sioule, le Trail du Roc de la Lune, les 24h de Brive, le Volvic Volcanic Experience, l’Euskal Trails, Aude Trails Cathares, le Chartreuse Trail Festival, Run in Mont Saint-Michel, la Transbaie, le Trail du Hautacam, la Course des Crêtes du Pays Basque, le Trail du Bout du Monde, la Trans-Aubrac, l’UTPMA, Zegama, Ourea Trail… sont notamment aussi contraints d’annuler leurs courses.

L’essor des courses connectées

Course virtuelle, connectée, 2.0… les appellations changent et les méthodes aussi mais le principe reste le même, organiser malgré tout des « courses » et des classements en s’appuyant sur la technologie : les coureurs réalisent individuellement un parcours avec une montre connectée, un smartphone ou une balise, qui sera « synchronisé » avec une plate-forme dédiée aux suivis d’activité sportives, développements spécifiques… et permettra d’établir un classement. Génial pour certains, sans saveur pour d’autres, tous les goûts sont dans la nature.

Pour aller plus loin :

Sources : Ministère de la Santé, Préfecture de La Réunion, autres sources

Fermer le menu
Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page.
×
×

Panier